Rendez-vous aux Jardins avec La Muse

Tout l’été (ou presque), on se retrouve aux Jardins Aquatiques avec tout plein d’auteurs (etmême une illustratrice), de belles rencontres et tout et tout.

(extrait du très beau guide été de l’Office de Tourisme)

Pour faire des rencontres comme ça (Marie Garnier entourée d’enfants en 2016 sur la gauche, la Muse théâtrale)

   

Ou comme ça (Annie Blanc sous le regard émerveillé de Mini-Muse en 2016 sur la gauche, la Muse avec des enfants captivés)

     

En tout cas, cette année, il y a déjà eu Laura Millaud (le 1er juillet, avec Mots Dits, Mots Lus) et c’était chouette (même si nous n’avons pas eu très chaud).

Titotem Ducrot sera là (avec son illustratrice) le 8 juillet :

Puis, Jean-Luc Gonin nous enchantera le 14 juillet (de 14 h à 17 h) :

Le 15 juillet, nous découvrirons le 1er livre de Marijo Crozat : Falou.

Puis, repos de Muse (mais les Jardins restent ouverts, bien évidemment).

En août, le 5, Laurent Peyronnet :

Le 12 août, Dominick (de 11 h à 17 h) :

Le 19 août, Cloé Perrotin :

et le 26, pour terminer la saison, Corinne Boutry.

Ah, zut, je n’ai pas de visuels … (mais très bien aussi).

 

Alors, vous faites quoi cet été ?

Avec l’aimable participation de la chroniqueuse littéraire « La Muse en parle » 

(l’entrée des jardins est payantes, les animations sont gratuites, hors achat(s) de livre(s))..

Publicités

La Muse en parle décroche l’interview de Christophe Cazenove

La Muse en parle est la seule chroniqueuse à avoir décroché l’interview de Christophe Cazenove, le scénariste des « Pompiers », des « Sisters », du « Livre de Piik », des « Gendarmes », des « P’tits Mythos », de « Triple Galop », des « Fondus » … et qui a repris l’écriture du n° 37 de … ta daaaa « Boule et Bill » (oui, oui, vous avez bien lu !!!).

Du coup, elle tenait à remercier très sincèrement les organisateurs du Salon Fantasy En Beaujolais, Édition Jeunesse, qui lui ont fait confiance, et lui ont permis d’avoir l’exclusivité, en tant que chroniqueuse, de l’interview de Christophe Cazenove (interview qu’elle a co-réalisée avec sa mini-Muse, au château de la Barge, également en direct sur FB le vendredi et sur YouTube. Bravo à elle).

Vous voulez connaître quelques secrets d’un scénariste super sympa ?

Combien de salon fait-il dans l’année ? Quels genres de salons ?
C’est quoi, le Livre de Piik ? A partir de quel âge peut-on le lire ? De quoi est-ce que cela parle ?

Quelle est sa BD préférée ? Combien de temps pour écrire, comment écrit-il, A-t-il des rituels d’écriture ? Quelle est sa première BD ? Quelles seront ses prochaines BD ? Est-ce qu’il va écrire des livres ? (et là, on apprend quelque chose) …. D’où te viennent tes idées ? (et là, on va apprendre également quelque chose).

A noter que c’est la première fois qu’il se fait interviewer par une « Mini-Muse ». Waouuuu.

Vous aimez ? Likez, partagez ! (un grand merci à Christophe pour sa gentillesse et à notre Mini-Muse pour la qualité de ses questions).

Et n’oubliez pas ! Si vous n’étiez pas ce we au Fantasy (quel dommage pour vous), le Boule & Bill – La Page Officielle n°37 sort officiellement le 18 novembre 2016 !!!

L’interview est ici : (cliquez sur le lien) :

http://lamusenparle.blogspot.fr/2016/11/christophe-cazenove-la-muse-decroche-le.html

Youpiii.

Petite explication sur les salons …

Après deux ans de salons et d’animations culturelles, La Muse a sollicité des bénévoles pour la 3ème édition du fameux « salon intercommunal ».

Malheureusement, trop peu de personnes ont répondu « présent » (deux !!!), et le salon ne pouvait s’organiser dans des conditions optimales.

De plus, le Bureau a été réorganisé, l’ancien trésorier ayant souhaité se consacrer à d’autres fonctions, il a donné sa démission. Quant aux autres membres du Bureau, ils ne souhaitaient plus s’investir (certains sont devenus parents = félicitations !!!, d’autres ont eu d’autres missions autour du livre …).

Bref, l’association n’est plus constituée à présent que d’une présidente – animatrice (La Muse, donc) et d’un trésorier.

La Muse des Gones se recentre sur son objectif principal : faire briller les yeux des enfants !!!

Et pour cela, elle vous prépare de nombreuses surprises !!!

Le 3ème salon intercommunal « les Mar’Mots en Val de Saône » ne pourra certainement pas être organisé en 2017, faute de bénévoles, mais pas d’inquiétude !!!  Il y a plein d’autres salons !!!

La Muse est d’ailleurs ravie de cet élan vers la Culture, tout en regrettant (quand même un peu) que personne n’ait répondu « présent » pour organiser le 3ème salon interco, qui devra donc certainement être repoussé, faute de participants. Mais c’est ainsi.

Par contre, elle est très embêtée ! Je vous explique : je reçois plein de messages privés et de messages sur ma boîte internet me demandant si ça me dérange si un auteur ou un illustrateur s’inscrit à tel salon qui devrait avoir lieu au même endroit que notre beau salon interco. et qui (je le rappelle) n’est pas le même que le magnifique organisé l’année dernière et qui ne sera pas non plus organisé, ni animé par La Muse. C’est un autre salon, un tout autre salon, c’est comme ça.

Mais, chers amis auteurs et illustrateurs (et même maisons d’édition), vous êtes entièrement libres de vos choix. Et sachez que je n’ai pas de rancœur (même si ce qui se passe actuellement est difficile à accepter) envers personne. J’ai bien autre chose à faire.

Donc, inscrivez-vous aux salons qui vous plaisent. Peut-être me verrez vous, peut-être ne me verrez vous pas. Mais je ne peux pas vous en vouloir de vous inscrire.

Faites, faites, vous avez besoin de vendre, et La Muse est là pour faire briller les yeux des enfants et des plus grands !!!

C’est tout !!!! La Culture se partage, chers amis, merci de votre confiance, mais ne me le demandez pas : inscrivez vous aux salons qui vous accueillent !!!

Tout ce que je peux vous souhaiter, c’est de vendre et de faire rêver !!!

Bises à tous et toutes … et bons salons, sincèrement !!!
(et n’oubliez pas de prévenir La Muse en parle).

On se retrouve donc certainement en 2018 pour le prochain salon intercommunal du livre, avec La Muse, et en 2017 pour des surprises, en veux-tu, en voilà, toujours en faveur des enfants, parce que c’est bien là le principal.

La Muse