Archives mensuelles : octobre 2015

La Muse à la rencontre de Roland Fuentès, auteur


Bon, La Muse ne dort pas beaucoup ces temps-ci, du coup, elle a plus de temps pour lire (on va dire ça comme ça 😁).

Et la nuit dernière (oui, oui, la nuit, à 3 h du matin😁), elle a (re)dévoré les magnifiques ouvrages de Roland Fuentès, qui, rappelons-le tout de go, sera l’invité de la librairie Au Fil des Pages à Thoissey samedi 31 octobre, dès 14 h 30, pour une séance de dédicaces, je ne vous dis que ça.

Roland Fuentès, c’est un peu le « papa » de La Muse. Si, si ! Explications : lors de mes premières interventions, lors d’un salon, il était présent en tant qu’auteur et je l’avais précédemment rencontré, avec plaisir. 

Responsable de l’espace jeunesse, je théâtralisais des histoires (comme d’hab’) dont l’excellent « Monsieur Cabosse », que les enfants adorent. Je m’absente 5 minutes pour une petite pause, rencontre l’auteur et lui dit « Ah, j’ai lu Monsieur Cabosse aux enfants, ils ont adoré ». Que n’avais-je pas dit !!! Là, Roland me précise : « Ah, mais il ne faut pas hésiter à me faire venir, si cela ne vous gêne pas ». Ahhhh, mais ça, il ne fallait pas me le dire deux fois. Autant vous dire qu’avec les enfants, nous nous sommes fait (pendant deux jours) très plaisir en appelant l’auteur (Roland, Roland,Roland  !!!) qui, au début, est venu écouter son histoire, assis avec les enfants qui n’y croyaient pas (« t’as vu, c’est Roland comme celui qui est écrit sur le livre ») et qui l’a carrément racontée aux enfants lors de sa dernière venue. Un auteur très proche des enfants, ça, on n’aime pas, on adore !!!

Bref, Roland Fuentès écrit pour les petits, les moyens et les grands. Et qu’écrit-il ? Plein de livres ! Dont :

L’excellent « Monsieur Cabosse », déjà en comm’ sur le site de La Muse et puis des livres pour les plus grands : c’est ainsi qu’à partir de 6 ans, on peut lire « le tonneau volant » (l’oeil averti y trouvera une petite référence à M. Cabosse😉), mais aussi ‘l’arbre à chatouilles » et « au royaume des moustaches ». Des petits romans qui se lisent d’une traite. Dans les premiers romans, il y a aussi « un amour sur mesure ». 

Et puis il y a les séries : 

Dès 7 ans, les aventures de Tonton Zéro, romans, pas épais et très drôle. La Muse a bien ri avec « Dépêche toi, tonton ! ».   

Dès 10 ans, Gérald et son écrivain préféré, Christian Rivage avec « Un écrivain dans le jardin », et le dernier sorti « L’écrivain clémentine ».  

Le petit dernier de Roland Fuentès a déjà fait l’objet d’une critique de La Muse : il s’agit de « Comment on écrit des histoires ? » et c’est un régal.  

Alors, je ne sais pas ce que vous faites samedi 31 octobre 2015 (samedi qui vient, donc), mais franchement, ne ratez pas Roland Fuentès en dédicaces Au Fil des Pages à Thoissey. 

Et venez avec vos enfants. Ils seront ravis de dire qu’ils ont rencontré un auteur.

Et le matin du 31 ? La Muse vous conseille (ne me remerciez pas, c’est cadeau 😉) : Direction Châtillon-sur-Chalaronne, à la Médiathèque, entre 10 h et midi pour rencontrer Martial Victoriain. 

Elle est pas belle, la vie 😉

La Muse

 

Publicités

La Muse à la rencontre de Cécile Alix, auteure.

 

Auteure : Cécile Alix.

Dans la série, “quand La Muse aime, elle vous fait découvrir …”, La Muse a donc connu dernièrement (il semble que cela soit finalement par le biais de Marie-Pierre Emorine, qu’on adore 💖) l’excellentissime auteure … attention 🏆 … roulement de tambour … 🏆 ta laaaa : Cécile Alix 🎆.

Et non, je n’en fais pas trop ! 😊 (Même si il paraît que quand j’aime, j’empourprerais un visage de neige. C’est beau, n’est-ce pas ?).

Bon, je continue. 

Alors, après s’être régalée (le mot est faible) du magnifique “La mémé du chevalier” (comm’ sur le site de La Muse), j’ai décidé d’aller regarder un petit peu plus loin, juste pour voir si c’est un hasard ou si l’auteure est vraiment “à placer dans le top 10 de La Muse”. 

Et comme vous l’aurez compris, c’est la seconde solution qui s’impose. 🎉🎉🎉

Je précise, pour les esprits sceptiques et contrariants 😳, que mes livres ne me sont pas offerts (en tout cas pas ceux de Cécile) et que même dans ce cas (certains le font et je les en remercie, n’étant pas Crésus 😁), 1. je ne critique que les livres qui me plaisent 😊 et 2. quand je m’emballe, et bien c’est que cela me plait vraiment👍.

Certains me diront (avec raison) : “et les bibliothèques alors ? La lecture y est gratuite”. Ce à quoi je réponds “Oui, en effet” (D’ailleurs, La Muse fait la promotion des bibliothèques, c’est dans ses statuts 😉) … mais, car il y a un « mais », je ne trouve pas dans mes bibs adorées ces livres actuellement, et j’espère qu’ils y seront prochainement. D’ailleurs, n’hésitez pas à en faire la demande, chers amis lecteurs (d’ailleurs, pas que ceux de Cécile, les petits copains commentés par La Muse y ont aussi parfaitement leur place 😉). 

En attendant ce jour merveilleux 😊, vous pourrez les découvrir avec La Muse lors de ses animations. 

Bon, reprenons. J’ai donc lu de Cécile Alix : “L’ours et la lune” et “Miss Petipotin et le Renard Charmant” et j’ai … adoré. 

Donc, prochainement, critiques de ces deux petits bijoux.

Et en attendant, petit rappel pour ce samedi 31 octobre 2015 : Martial Victorain sera à la médiathèque de Châtillon-sur-Chalaronne de 10 h à 12 h et Roland Fuentès à Thoissey, Au Fil des Pages dès 14 h 30. (Martial et Roland, deux chouchoux de la Muse 😉).

La Muse  

 

La Muse du jour : « Sens interdit » Danielle Martinigol / Alain Grousset

 
« Sens Interdit »

Danielle Martinigol / Alain Grousset

Bon, on ne vous fera pas l’injure de vous présenter Danielle Martinigol ni Alain Grousset. Vous les connaissez, ce n’est pas possible autrement, faites marcher votre mémoire !!! 😉 (petite référence assez facile je l’avoue, à un autre livre co-écrit par nos deux auteurs).

En ce qui concerne Danielle Martinigol : cette excellentissime auteure a d’ailleurs plusieurs fois été citée sur le blog de La Muse pour ses ouvrages (ce qui est une référence, avouons-le tout de go😁).

Bref, dernier livre lu : « Sens interdit », acheté lors du Salon « Les Mar’Mots en Val de Saône » de mars dernier (oui, je sais, suis un peu en retard dans mes lectures actuellement, mais je savoure, moi, je me délecte, je prends mon temps pour puiser tous les arômes d’un excellent opus et vous faire savourer ensuite).

L’histoire ?

La grippe espagnole a fait des ravages en 1918 et modifié radicalement l’odorat humain. De nos jours, chaque enfant est détecté Animal, Végétal ou Minéral, ce qui conditionne son futur dans une caste … Mais en Afrique, Mathis, l’orphelin blanc, sent tout. Il n’aura de cesse de découvrir l’origine de son pouvoir extraordinaire.

Ce que La Muse en pense :

Bon, et bien comme d’habitude, c’est du Martinigol, et là pour le peu, c’est en collaboration avec Alain Grousset (bravo à tous les deux pour ce merveilleux voyage). Donc, comme d’habitude, on ne peut qu’applaudir. Les auteurs nous font voyager, en cinq parties, dans différents pays. Mais cette histoire, bien que romancée, n’est pas sans rappeler certains faits existants ou ayant existés. 

On se prend au jeu du jeune Mathis, recherchant l’origine de son pouvoir, traqué par tous… On angoisse pour lui et ses amis, on se demande comment cela va se terminer … Très bonne intrigue : c’est du grand Art, c’est du Martinigol / Grousset.

Et puis, comme toujours avec l’Auteure, de la réflexion. Et si cela existait ? Bien évidemment, pas de cette façon, mais quand même. Une belle histoire, magnifiquement menée, réflexion sur le Bien et le Mal, sur les valeurs et la puissance … Jusqu’où l’être humain peut-il aller par avidité et cupidité ? 

Alors, oui, doublement même, La Muse recommande cet excellent livre, d’abord pour son côté original (l’histoire), mais aussi parce qu’il fait réfléchir sur l’être humain et sa condition. On se retrouve quand même actuellement, dans des pays existants … avec des êtres existants également. 

« Sens interdit »

Danielle Martinigol / Alain grousset

La Muse du jour « Comment on écrit des histoires ? » Yaël Hassan et Roland Fuentès.

  
« Comment on écrit des histoires ? Par Momo et Gérald ».

Yaël Hassan et Roland Fuentès répondent aux questions de leurs personnages !

Syros

La Muse a lu (et a adoré) « Comment on écrit des histoires ? »

Le principe ? Deux écrivains (Yaël Hassan et Roland Fuentès) répondent aux questions que se posent leurs personnages sur leur métier.

Et c’est super bien fait !!!
Alors, il y a des petits dessins, des jeux, et puis des questions (est-ce important de faire des descriptions, comment invente-t-on des personnages, faut-il tout dire de ses personnages, …).

A chaque fois, il y a « le petit dessin » de l’auteur qui répond (donc soit Roland, soit Yaël), la réponse est on ne peut plus sérieuse, et il y a le témoignage des héros des romans des auteurs (vous suivez ?).

Le petit truc en plus ? le « à toi de jouer » qui permet de se confronter à la dure réalité d’écrivain.
Ce petit bouquin est une pure merveille, qui se lit très facilement, par chapitre (dans l’ordre ou le désordre). Conseillé pour les enfants, mais aussi pour certains adultes, et puis tiens, pour tous (on a tous eu un jour envie d’écrire). Il est ludique et passionnant.
La Muse connaissait Roland Fuentès, qu’elle adore. Elle ne connait pas Yaël Hassan, mais du coup a envie de la connaître, car ce projet est très sympa. 

« Comment on écrit des histoires ? Par Momo et Gérald ».

Yaël Hassan et Roland Fuentès. 

On vous l’a dit ? Roland sera en dédicaces Au Fil des Pages, à Thoissey, samedi 31 octobre. A ne pas manquer !

La Muse s’amuse … Avec Marie-Pierre Emorine

  
Super fière d’avoir été invitée par la très talentueuse illustratrice Marie-Pierre Emorine.

Venez la rencontrer samedi 10, dimanche 11 ou lundi 12 octobre, au salon habitat et déco de Mâcon.

La Muse viendra samedi et dimanche pour conter pour les enfants (et les plus grands) les histoires qu’elle illustre (de 17 h à 18 h).
A très vite😉

La Muse du jour : « Le chat qui veut devenir un petit garçon » de Marie-Françoise Bongiovanni.

  

Marie-Françoise Bongiovanni

Illustration Cloé Perrotin.

La Muse connaît Cloé via FB, puisqu’elle connaît beaucoup d’illustrateurs, et Cloé nous a fait aimer la page de Marie-Françoise (sur le principe « faceboockien » bien connu : les amis de mes amis … 😉). 

Riche idée, car ainsi, La Muse a pu découvrir « Le chat qui veut devenir un petit garçon ». 

Quelle belle surprise de pouvoir commander le livre, arrivé chez notre libraire préférée (Au Fil des Pages) et qui nous est parvenu, en prime, avec une sympathique dédicace.

L’histoire ?

C’est celle de Thimothée Jannou, joli chat de gouttière, qui se prend pour le frère d’Alice. Il a d’ailleurs un nom de famille (Jannou) 😉 Et veut devenir un vrai petit garçon. 

Alors, lorsqu’Alice devient assez grande et va à l’école, Thimothée décide de s’y rendre avec elle. Mais les chats n’y sont pas admis !

Comment faire ? Tim va alors rencontrer un autre chat, qui va l’emmener dans une école … pour chats. 

La suite ? On vous laisse la découvrir. Ben oui, on ne va pas TOUT vous raconter, quand même !

Le livre est bien écrit, il traite de très belles valeurs, telles que l’égalité, le partage, mais aussi l’acceptation de soi. 

C’est un petit roman, bien sympa, pour les enfants, 70 pages. 

La particularité ? Toute simple, mais il fallait y penser : à chaque fin de chapitre, on peut dessiner grâce à une petite indication de l’auteure. Donc, c’est à toi, cher lecteur, de dessiner selon ce que tu ressens.

Bref, une belle découverte. Et puis, La Muse est fan des chats… alors évidemment 😉.

« Le chat qui veut devenir un petit garçon ». Marie-Françoise Bongiovanni. Illustration Cloé Perrotin (et oui, c’est normal qu’il n’y ait pas de « s » à illustration).