La Muse du jour : « Super menteur » de Cécile Alix

  
« Super menteur » de Cécile Alix

Editions magnard Jeunesse

Allez, on termine la Cécilaxixation avec, au menu du jour, « Super menteur », donc de Cécile Alix.

L’histoire ?

« Super menteur », c’est l’histoire d’un petit garçon qui vient de déménager et qui va faire sa rentrée des classes. Et comme on se moque de lui, il invente un mensonge. Oh, pas un petit hein (tant qu’à faire). Un gros de chez gros. Et ça marche. Mais combien de temps Aristide va-t-il être un « super menteur » ?

Ce que La Muse en pense :

Bon, si vous ne l’aviez pas compris, on le marque direct : La Muse est fan de Cécile Alix, ce qui ne l’empêche pas de mettre un ou deux p’tits commentaires sur ses bouquins. 

Alors, d’abord au niveau de l’histoire : très sympa, qui n’a pas rêvé un jour de s’inventer un passé, présent, futur pour que l’autre crétin nous fiche la paix ??? Que celui qui ne l’a jamais fait me jette le premier livre de Cécile Alix (de préférence, un léger, que je n’ai pas, tant qu’à faire 😉 )

Ensuite, c’est du Cécile Alix : ça se lit très bien (et pas que par les grands, c’est d’ailleurs un livre pour les enfants, je dirais à partir de 8 ans (ou moins, si tu aimes vraiment lire, cher petit lecteur) ou en lectures théâtralisées …

On aime l’avertissement de l’auteure, dès la 1ère page. Rigolo, comme d’hab. Et d’ailleurs, La Muse a lu toutes les définitions, qui se retrouvent classées par ordre alphabétique (oui, oui, il faut bien lire, elles ne sont pas par ordre de lecture), et elle a bien rigolé (je pense que c’est le but). Attention, hein : les définitions sont réelles, mais avec une petite pointe d’humour qui les rend super agréables à lire (et relire).

Bon, on ne veut pas vous raconter le livre, mais il y a une belle histoire sur la différence, sur la tolérance, et ça, c’est bien aussi. Ce sont des valeurs fondamentales, et La Muse est fan.

De surcroît, La Muse aime beaucoup, car cette histoire se passe dans son joli royaume de Bresse, et il n’y a pas de raison de ne pas être un peu chauvin 😉 

Les enfants se reconnaîtront en Aristide, et puisqu’on a instauré la journée du « non au harcèlement scolaire » (5 novembre, ami lecteur, non, ne me remercie pas, c’est cadeau !), je pense que ce livre devrait être recommandé par l’Education nationale pour aider les enfants à comprendre et à être tolérant.

Très bel ouvrage.

Bravo, Cécile Alix !!!

« Super menteur »

Cécile Alix

Editions magnard Jeunesse

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s