Archives mensuelles : février 2016

Quand le salon est référencé sur Femmes Références !

Quand La Muse est référencée direct sur un site trèèès connu « Femmes Références » :

C’est là (cliquez sur le lien pour être redirigé-s- sur le site) :

http://ikaelis.odns.fr/index.php/culture-loisirs/sorties-loisirs/item/4962-mar-mots-val-de-saone

Merci, Béatrice Lise pour ce magnifique article.

Extraits (mais mieux vaut aller sur le site, c’est tellement bien fait !!!) :

Une fois n’est pas coutume et ce n’est pas une manifestation parisienne comme j’en ai l’habitude que je vous présente aujourd’hui, mais une manifestation culturelle qui aura lieu en Province, dans la commune de Garnerans dans l’Ain.

C’est le dimanche 6 mars que se tiendra la 2ème édition du salon du livre co-organisé par l’association de promotion de lecture « La Muse des Gones » et la librairie thoisseyenne « Au Fil Des Pages». 

 

C’est la commune de Garnerans, joli petit village du Val de Saône, non loin de Mâcon, qui accueille pour la 2ème fois le salon qui se tiendra de 10h à 18 h.

L’occasion ou jamais de venir rencontrer des auteurs, illustrateurs et maisons d’édition de très grande qualité rigoureusement sélectionnés par le Comité de lecture du salon.

Il y en aura évidemment pour tous les goûts : des livres pour la jeunesse, mais aussi pour les ados et les adultes.

Les animations – point de grande table ronde impersonnellle mais de petites animations courtes – seront proposées toute la journée en collaboration avec le chroniqueur littéraire Denis Arnoud de « Les Lectures du Hibou »et bien évidemment  La Muse des Gones .

Quelques mots sur l’Association :

Christine, la présidente de l’Association éprouvait depuis quelques années une folle envie d’entraîner des enfants dans sa passion pour la lecture. Avec sa complice Eliane de la librairie « Au Fil des pages », elles finissent par se lancer dans l’aventure et montent cette association dans le but de « mettre des étoiles plein les yeux aux enfants » (et même aux plus âgés) grâce aux livres qu’elle leur « raconte ».

Passionnée et engagée au point de s’initier à la langue des signes française et de créer des chroniques audio pour ceux qui n’aiment pas, ne savent pas ou ne peuvent pas lire, Christine propose des interventions qui sont gratuites pour ceux qui viennent l’écouter. Elle intervient aussi depuis 2 ans pour les Editions « Les Rendez-vous aux Jardins ».

J’ai donc choisi de saluer cette belle initiative et de relayer l’information, même si je sais que, tout comme moi, bon nombre d’entre vous ne se trouvent pas actuellement dans la région, mais, qui sait, peut être un jour aurez-vous la chance de croiser la « Muse des Gones ».

 

Un grand merci Béatrice Lise et Femmes Références pour ce très bel article (allez-y, là, ce n’est qu’un extrait).

La Muse

 

 

Publicités

Bientôt le salon … par Cécile Alix

Quand tu es à une semaine, une semaine (pas deux, ni trois, hein !) de ton salon et que tu as des articles hyper super sympas, style (cliquez pour être dirigé-s- sur le site de Cécile et voir son merveilleux article) :

http://homoscribanus.blogspot.fr/2016/02/les-marmots-en-val-de-saone.html

Merciiii, Cécile Alix !!!

Extraits : (mais allez sur le site, c’est tellement bien écrit et tellement beau) :

« La flamboyante Muse raconte des histoires aux loupiots, aux « gones », comme on dit du côté de Lyon. Elle a du soleil dans la voix, du rire dans le cœur, de l’amour dans les yeux. Sur son blog, elle parle de nos livres et nous rend heureux de les avoir écrits ! 

Quand la Muse aime, ce n’est pas du pipeau !

Elle le fait savoir… et c’est fichtrement beau !

(on rime comme on peut en fin de période hibernatoire)

Le Hibou chronique aussi, et ses lectures enchantent nos nuits, par ici !

Et la Libraire, elle file, elle file, Au Fil des Pages ! »

Autre extrait :

« Ce salon, c’est une bouffée de fraîcheur, comme un temps d’avance sur le printemps, ça sent le talent, l’amitié, l’enfance, le partage, la ferveur, il nous empapillonne et nous donne de l’élan, voilà qu’on éprouve des velléités d’hirondelle, de vent follet, de précoce pétale ! Pour un peu on nuaginerait, on entrerait dans la danse, on sauterait dans les flaques, on embrasserait qui on voudrait ! Il y a tant d’enthousiasme de la part des organisateurs, qu’on a envie d’y mettre tout notre cœur ! »

 
C’est beau, non ??? Merci, Cécile, pour ce magnifique article, qu’on vous invite à visiter sur son site.

Et puis, dimanche 6 mars, venez au salon, à Garnerans, à partir de 10 h et jusqu’à 18 h.

 

Le salon ? LE SALON !!! avec plein de surprises …

On vous laisse lire le superbe plan de comm’ réalisé par Cloé, qui sera présente au salon.

Alors, vous serez où, vous, le dimanche 6 mars ?

Un lieu, un seul : Garnerans, salon du livre, dès 10 h et jusqu’à 18 h.

La Muse

http://www.cloe-perrotin.com/2016/02/26/clo%C3%A9-perrotin-r%C3%A9alise-des-surprises-illustr%C3%A9es-pour-le-salon-du-livre-les-mar-mots-en-val-de-sa%C3%B4ne/

 

Mar’Mots 2016 : liste des auteurs / illustrateurs / maisons d’édition

Chose promise, chose due !

On ne vous fait pas languir plus longtemps.

Elle était attendue. La voici, la voilà, la liste des auteurs / illustrateurs / maisons d’édition qui seront présents lors du salon les Mar’Mots en Val de Saône, le dimanche 6 mars 2016, de 10 h à 18 h.

Cliquez ici : Liste_officielle_des_auteurs_illustrateurs (que du beau monde, n’est-ce-pas ?)

Et attention … Je ne suis pas censée vous le dire, mais … nous aurons le privilège de la venue de certaines personnalités …

Les élus, bien évidemment, que nous souhaitons nombreux afin de soutenir cette manifestation…

Mais aussi Jacques Bruyas, Président de l’UERAA (Union des Ecrivains Rhône Alpes Auvergne), également auteur dramatique et romancier, qui vient de nous préciser qu’il « se ferait joie et devoir de nous rendre visite » (nous sommes plus que flattés 😉 )…

Virginie Brivady, la très célèbre chroniqueuse de « Vivre FM » et créatrice du site « Livre-accès.fr », qui a reçu dernièrement la médaille de la ville de Clichy, devrait passer nous faire un petit coucou…

Denis Arnoud, célèbre chroniqueur du non moins très connu blog « Les lectures du Hibou », prépare les animations qu’il fera avec La Muse…

Bon, alors, je ne sais pas où vous serez le 6 mars, mais nous, avec Eliane d’Au Fil des Pages, on sera à Garnerans, au salon du livre, dès 10 h et jusqu’à 18 h.

Avec la participation du Sou des Ecoles de Garnerans, qui nous préparera sandwiches, hot-dogs pour le midi et gaufres pour le goûter. Sans oublier la boisson (thé, café, petite boisson).

Il y aura également des jeux (offerts), des animations (gratuites) et un concours pour gagner … des livres (elle n’est pas belle, la vie ???).

Alors, vous venez ?

A très vite.
La Muse

#lamusedesgones #salondulivre
#Editionjeunesse #lesMarMots2016

 

 

 

Un peu de pub par Cloé Perrotin …

Des nouvelles du salon ?

On a une illustratrice qui le fait tellement bien :

Cloé Perrotin sera au salon, et vous le présente. C’est tellement bien fait, qu’on vous laisse cliquer sur le lien :

http://www.cloe-perrotin.com/2016/02/10/clo%C3%A9-perrotin-sera-au-fabuleux-salon-du-livre-les-mar-mots-en-val-de-sa%C3%B4ne/

Merci Cloé.

La Muse

 

« Géant » de Jo Hoestlandt

 

Géant

« Géant » de Joe Hoestland aux éditions Magnard Jeunesse.

La chronique est à écouter ici (cliquez sur le lien) : https://djpod.com/lamusedesgones/geant-jo-hoestlandt

La Muse remercie sincèrement les Editions Magnard Jeunesse pour ce magnifique SP.

Géant est un petit roman à partir de huit ans qui a été sélectionnés pour le prix des incorruptibles catégories CM2 6ème 2015 2016, ce qui n’est pas rien quand même.

L’histoire : c’est l’histoire de Louis et de son papa Martin. Ils sont bergers tous les deux. Ce sont des géants, ils veillent sur leur troupeau. Hélas, Martin va mourir et Louis et sa mère vont s’installer en ville. Tout y est différent, il va falloir gagner de l’argent, aller à l’école, apprend la bagarre… Louis va rencontrer sa nouvelle voisine Sofia, une fille spéciale, qui vit avec son papa, veuf,  et sa petite sœur Maria. Maria ne parle pas.

Ce que La Muse en pense : ce livre, bien que commençant tristement (la mort du papa de Louis) est magnifique. Magnifique, à tout point de vue. D’abord, au niveau de l’écriture : c’est un livre merveilleusement poétique. Ensuite au niveau de l’histoire. Il y a Louis, qui était grand, géant, et qui va se retrouver en ville, où il ne peut se servir de ses échasses, et où il doit apprendre la loi du plus fort, où il redevient petit. Il y a sa maman qui parlait peu et qui réapprend à vivre. Il y a Sofia, petite-fille malicieuse bourrée d’intelligence et de sensibilité qui prend soin de son père et de sa sœur. Il y a Josef, veuf perdu avec ses deux enfants, il est un homme bon. Enfin, il y a Maria. Maria ne parle pas. Maria pour qui Louis et Sofia vont créer quelque chose. Maria qui va admirer la beauté des choses. Maria qui, grâce à tous et plus particulièrement à Louis, va se souvenir des belles choses.

Alors oui, ce livre est magnifique ! C’est un livre sur les géants, les grands, ceux qui ont une âme, et qui partagent avec les autres. C’est un livre sur la beauté l’échange, les échanges… C’est un livre merveilleusement poétique, beau et empli de très belles valeurs humaines.

La muse recommande chaudement « Géant », à partir de huit ans. Et puis, au niveau du graphisme, il est également très beau. La couverture est superbe, on y découvre Louis, emmitouflé de son écharpe rouge, perché sur ses échasses, dans la ville bleutée de nuit et blanchie de neige.

Extraits : «Dans le marais il n’y avait pas de musique, mais quelquefois, cependant, quelque chose chantait. Son père et lui étaient les seuls à l’entendre. Qui était-ce ? Tout cela venait-il ? C’était peut-être le chant du monde, qui rassemble toutes les voies en une seule. Juché sur ses hautes échasses, Louis le petit berger croyait être perché au sommet de ce monde. Enroulé dans sa longue écharpe gris fumée, son père lui disait souvent : nous sommes les derniers géants, Louis ! Plus près du ciel que de la terre ! Nous voyons plus haut, plus loin que les autres. Et il ajoutait : cela ne fait pas de nous des êtres supérieurs, mon garçon ! Mais cela doit nous rendre meilleurs, et heureux ! »

« Sofia hausse les épaules : moi je ne vois pas en quoi les rêves seraient seulement réservés aux enfants… Sans les rêves, la vie serait trop dure, pour tout le monde. Ça sert à ne pas être triste, d’avoir des rêves. Ils peuvent se réaliser, un jour ! Moi, j’y crois ! »

 

A nouveau un grand merci aux Editions Magnard Jeunesse pour ce SP. Ce livre m’avait été chaudement conseillé, je n’ai pas été déçue, c’est un poème sur l’humanité.

 

« L’intrépide petit soldat qui n’était pas de plomb »

L'intrépide petit soldat qui n'était pas de plomb.jpg

Pour écouter la chronique : cliquez là : https://djpod.com/lamusedesgones/l-intrepide-petit-soldat-qui-n-etait-pas-de-plomb-rmn-gressier-sandra-garcia-ne

L’intrépide petit soldat qui n’était pas de plomb » de Rose Marie Noële Gressier, illustrations de Sandra Garcia, Nat Editions.

L’illustratrice, Sandra Garcia, sera présente au salon du 6 mars.

« L’intrépide petit soldat qui n’était pas de plomb » : quel beau livre que celui-ci ! Encore un livre que La Muse n’a pas l’habitude de chroniquer, et qu’elle conseille à des lecteurs avertis (7 ans, et / ou avec une première lecture parentale).

Dans tous les cas, La Muse profite de cette chronique pour vous préciser qu’il convient toujours de faire une première lecture avant de lire un livre à votre enfant. Allez, c’est parti !

L’histoire ? Si vous voulez : c’est l’histoire de Noisette, un petit chat pas très mignon et qui a déjà eu bien des malheurs. Noisette va se retrouver dans une famille où il sera aimé et adoré. Les deux enfants de l’histoire vont tout faire pour qu’il soit heureux.

Malheureusement, le petit chat aura beau combattre, il ne cessera de peu dormir, et sera vite rattrapé par cette ombre qu’il a vu dès qu’il est arrivé. L’histoire est triste, puisque le petit chat va mourir, mais il ne souffrira plus, et viendra même voir les enfants, en leur montrant qu’à présent, il est heureux là où il est.

Ce que La Muse en pense : Ce livre représente un magnifique travail, qui a été réalisé de concert entre l’auteure et l’illustratrice. La représentation des enfants, de leurs émotions après la perte de leur petit animal est magnifique.

Ce livre me fait penser également au « vaillant petit soldat de plomb », célèbre conte d’Andersen, triste à la première lecture mais qui finalement se termine bien (il devient un seul et même cœur avec la danseuse qu’il aime).

Revenons à notre ouvrage. « L’intrépide petit soldat qui n’était pas de plomb » parle d’un sujet assez tabou et la mort est un sujet difficile à aborder.

Ici, c’est tout en finesse et en délicatesse qu’on comprend que le petit chat ne gagnera pas son combat. Ce n’est pas pour autant qu’il sera oublié, et il viendra d’ailleurs voir ses maîtres tant aimés pour leur montrer qu’il est bien à présent.

Ce livre est difficile, car le sujet l’est aussi. Mais c’est un bon moyen pour parler de choses pas toujours faciles aux enfants. Le combat, que parfois on ne gagne pas. Le fait de ne pas être oublié. La fin du livre est assez heureuse et redonne le sourire.

Au niveau des illustrations, les dessins de Sandra Garcia sont également très beaux. Elle sait apporter une douceur certaine, notamment à la fin lorsque le petit chat explique ce qu’il se passe à chaque fois qu’on pense à lui.

A noter que La Muse vous conseille une première lecture adulte, notamment si votre enfant a peur du noir ou des ombres.

Le livre existe en version cartonnée souple et en édition collector, avec un CD de l’histoire lue par Rémy

Sandra a également illustré « Des vacances à la montagne », qui sort en février et qui sera disponible au salon, « Le bal des crêpes », …

Venez la rencontrer. Vous verrez une personne très agréable, douce et très gentille. Sandra est une illustratrice pleine de talent, et venez la voir, discuter avec elle, échanger … lors du salon « Les Mar’Mots en Val de Saône ».