« Les pierres qui pleurent » Danielle Martinigol

Pour écouter la chronique, il faut cliquer ici : https://djpod.com/lamusedesgones/les-pierres-qui-pleurent-danielle-martinigol-aventure-a-guedelon

Les pierres qui pleurent Danielle Martinigol

Les chroniques de La Muse : « Les pierres qui pleurent » 1er tome de la série « Aventures à Guédelon » dirigée par Danielle Martinigol. Illustration de couverture : Elvire de Cock. Editions ActuSF.

 —–

Alors voilà ! A chaque fois, c’est le même problème, enfin, façon de parler … Réaliser la chronique d’un livre de Danielle Martinigol. Pourquoi, me direz-vous ? Tout simplement parce que ce n’est pas n’importe qui ! Elle a « une plume », et ses écrits m’emportent à chaque fois.

Bref, cela ressemble à ceci : « ta mission, si tu l’acceptes, sera de lire et de chroniquer un livre de Danielle Martinigol. – Euhhhh, Martinigol ? Danielle Martinigol ??? – Oui ! Tu as une semaine (faut pas pousser, tu as déjà dépassé !!!) et sois douée, comme d’hab’. Si tu te plantes, le département d’Etat niera avoir eu connaissance de toute activité avec toi. Ce message s’auto-détruira dans 5 secondes ». Pfffffff.

Me voilà donc propulsée « Chevalier Jedi, nouvel ordre », pour une mission de la plus haute importance ! Lire un livre écrit par Danielle Martinigol (du plaisir) et en faire la chronique (du plaisir aussi, mais bon, il faut quand même que la Force soit avec moi, parce que ce n’est pas n’importe qui, hein !!!).

 —–

Donc, dernièrement, j’ai reçu « Les pierres qui pleurent » 1er tome de la série des aventures à Guédelon.
Je vous situe le contexte (pour ceux qui ne savent pas) : Guédelon, c’est une aventure humaine fantastique, qui a réellement lieu, maintenant (d’ailleurs, comme je suis hyper sympa, je vous mets le lien, ici :
http://www.guedelon.fr).

En résumé, au cœur de la Puisaye, dans l’Yonne, en Bourgogne, une cinquantaine d’oeuvriers relèvent un défi hors-norme : construire aujourd’hui un château fort selon les techniques et avec les matériaux utilisés au Moyen Âge. Guédelon est un chantier scientifique, historique, pédagogique, touristique et humain avant tout. Il est possible d’y œuvrer, même en tant que particulier, on devient « bâtisseur ». C’est ce qu’a fait Danielle Martinigol, pour écrire sa série, en collaboration avec les historiens et les artisans.

 —–

L’histoire ?

C’est celle des jumeaux Pierrel et Tim qui vivent au chantier de Guédelon. Ils sont amis avec Najoie. Un jour, un problème survient : l’eau semble couler des pierres. La venue d’une historienne, accompagnée de ses deux enfants, Tessa et Wally, va changer le quotidien des enfants qui vont se retrouver au XIIIème siècle.

Ce que La Muse en pense :

Bon, c’est du Martinigol, hein ! Donc, à la base, avant même de le lire, je savais que ce serait un bon livre. Ettttt, c’est le cas (jamais déçue, avec Danielle !). L’auteure a réussi le tour de force de construire une belle intrigue pour la jeunesse (dès 8 ans), avec voyage dans le temps, mais également d’étayer son roman de nombreuses explications aux techniques de construction du Moyen Age. Elle a également intégré dans l’histoire de nombreux termes relatifs à cette période, qui sont expliqués en bas de page, si besoin.

L’intrigue est sympa, La Muse est assez fan du voyage dans le temps, et les enfants vont aider Paqueline, jeune servante du XIIIème siècle, à sauver l’honneur de son père. Pendant le plongeon au Moyen Age, les échanges se font en « vieux françois », mais cela ne perturbe en rien la lecture (au contraire).

Ce qu’il y a de bien, également, c’est qu’à chaque ouvrage est prévu un métier. Ainsi, pour ce premier tome, on est complètement immergé dans celui du tailleur de pierre, avec les méthodes du Moyen-Age, c’est plus que très enrichissant. Le 2ème tome sera consacré au travail du bois et le 3ème, à la forge.

C’est la première fois qu’une histoire est imaginée sur le site du château, et qui de mieux que Danielle Martinigol pouvait l’écrire ?

Le livre est d’un prix tout à fait modique (5 €). Il sera d’une aide précieuse aux enseignants qui étudient le Moyen-Age, plaira aux enfants dès 8 ans. Quant à ceux qui ont (ou qui vont) visiter le site, hors de question de partir sans le livre. Ils retrouveront dans l’aventure différents sites, métiers … Bref, ils pourront poursuivre l’aventure à Guédelon.

Pour terminer, le dessin de couverture réalisé par Elvire de Cock correspond bien au livre, et regorge de plein de détails, qu’on retournera chercher avec plaisir à la fin de sa lecture.

 —–

Extraits :

« C’est l’escalier le plus étroit du château, ajoute Najoie. On peut seulement y monter. Il est prévu qu’aucun homme d’armes n’arrive pas à y dégainer son épée. Un attaquant n’aurait pas assez de place pour faire un mouvement de bras et sortir une lame de son fourreau. »

2ème extrait : « Ce qui est surtout incroyable, en plus de ses habits, poursuit Najoie, c’est sa façon de parler. Elle dit fillotte pour fille et mi père pour mon père… elle ne parle pas comme nous ! – C’est sûrrrrrrr ! On entendu avec son accent chelou ! se moque Wally, – Je crois que j’ai compris ! Conclut Najoie. Paqueline, n’est pas d’ici. Ou plutôt, c’est nous qui ne devrions pas être là parce que cette fille, elle est du Moyen Âge. »

 —–

La Muse remercie très sincèrement Danielle Martinigol et les éditions ActuSF pour ce magnifique SP.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s